Coup <3

Lettre à mon petit coeur

Cher petit cœur,

Avant toute chose, sache que je suis chanceuse de te sentir battre en moi naturellement et sans que je n’ai à faire appel à une machine ou à des médicaments pour te maintenir en pleine forme.

Ensuite, sache que je suis fière de toi malgré toutes les vertes et pas mûres que tu m’as fait voir tout au long de mes 30 ans sur terre : avec toi en général il n’y a pas de demi-mesure. Tu n’as point de mal à aimer vite, à aimer fort, c’est tout ou rien avec toi. On t’a souvent reproché d’être intense car à force de vouloir battre trop fort et bien tu faisais trop de bruit… 🙂
Tu sais petit cœur, personne n’est mort d’un cœur brisé et je suis certaine que tu as le secret pour te reconstruire mais je sais que tu es un peu flemmard sur les bords. Certains ont joué avec toi car ils t’ont trouvé mou ou fragile comme du marshmallow. En même temps, toi aussi ça t’arrive de tomber amoureux pour des raisons futiles même s’il y a 1000 panneaux clignotant en néon qui indiquent le danger.. T’es con aussi ! 😉
Mais s’il te plait petit coeur, ne deviens pas allergique à l’amour. Ne passe surtout pas ta vie à vivre sur tes gardes et ne t’arrêtes surtout pas de tout donner car ce serait tellement bête de louper de nouvelles belles histoires (ou de nouvelles ruptures, on ne sait jamais). Certes, contrairement à mon cerveau, tu réfléchis souvent quand c’est trop tard, mais je ne te le reproche pas et je t’aime quand même..
Je t’ai déjà vu à l’œuvre petit coeur : quand tu aimes tu oublies qui tu es; quand tu aimes tu oublies ce que tu veux. Tu préfères enfouir qui tu es vraiment de peur de ne pas être aimé en retour… Mais c’est FAUX. Il y aura toujours quelqu’un, quelque part sur terre, d’aussi fou que toi qui t’aimera à l’unisson. Arrête d’avoir peur qu’on t’abandonne !

Arrête d’avoir peur petit coeur qu’on ne t’aime plus ou qu’on t’aime mais pour les mauvaises raisons. Je sais que tu es à un âge où notre société ne cessera de te radoter que tu es en train de gâcher ta vie car tu n’as encore ni partenaire ni enfant. Ne les écoute pas : ils ne savent pas que tu bats pour tellement de belles choses qui te passionnent.
Bats pour toi petit coeur et pour tous les vaisseaux que tu dois irriguer déjà. Arrête de te plaindre qu’on t’a brisé et sois fier du courage dont tu as su faire preuve à chaque fois qu’on t’a brisé. Continue à être la source des papillons qui me chatouillent dans le ventre et de l’adrénaline qui m’aide à carburer… Rends moi folle d’amour et niaise de sentiments.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply